Mali : vers une prolongation de la transition politique sans l’aval de la Cédéao

Vues : 4

Please follow and like us:
0
fb-share-icon10000
50
Pin Share20

Au lendemain de la troisième session extraordinaire de l’Autorité des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) tenue le dimanche 7 novembre à Accra (Ghana), ils sont nombreux les activistes, chroniqueurs politiques maliens… qui sont maintenant convaincus que le gouvernement malien va prolonger la transition, sans l’aval de l’organisation sous-régionale.

“Nous allons de fait vers une prolongation sans la bénédiction de la Cédéao. Les sanctions disent que l’institution régionale n’a pas bougé d’un iota de sa ligne rouge qui est la date de fin de la transition. Et Bamako reste sur sa lancée d’organiser les Assises nationales de la refondation (ANR) avant les élections. C’est aussi un échec pour l’opposition interne à la prolongation de la transition”, a commenté sur twitter Samba Gassama, un influenceur malien.

“Nous avons dit qu’il y a des étapes qu’il faut franchir. Il faut qu’on en tienne compte, qu’on sache qu’est-ce qu’il y a à faire et quand le faire ? Ça va être déterminé au sortir des Assises nationales de la refondation (la phase finale est annoncée du 20 au 26 décembre 2021)”, a réagi sur les réseaux sociaux Pr. Ibrahim Ikassa Maïga, ministre malien de la Refondation de l’Etat, chargé des relations avec les institutions.

Avec AP Xinhua

Please follow and like us:
0
fb-share-icon10000
50
Pin Share20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook10k
Twitter
Visit Us
Follow Me
LINKEDIN
Share
INSTAGRAM0