Soudan : pas de négociation avec l’armée après le putsch, dit une ministre

Vues : 4

Please follow and like us:
0
fb-share-icon10000
50
Pin Share20

Dénonçant un coup d’Etat “grotesque”, la ministre soudanaise des Affaires étrangères Mariam al-Sadeq al-Mahdi a affirmé à l’AFP samedi que ni elle ni le Premier ministre renversé Abdallah Hamdok ne négocieraient avec les militaires qui ont mis “un peuple entier en état d’arrestation”.

Le Caire (AFP) Lundi avant l’aube, des soldats arrêtaient le chef de gouvernement chez lui à Khartoum alors que le général et chef de l’armée Abdel Fattah al-Burhane, annonçait dissoudre l’ensemble des institutions du pays.Depuis, le technocrate a été ramené à son domicile mais n’est toujours pas libre de ses mouvements, selon l’ONU.

Mme Mahdi, jointe par téléphone par l’AFP, a elle échappé à la rafle et même pu rencontrer vendredi le chargé d’affaires américain à Khartoum pour discuter de la transition démocratique tuée dans l’oeuf.

Samedi, alors que des dizaines de milliers de manifestants s’élèvent contre le général Burhane, seul aux commandes depuis le coup d’Etat, la ministre est recluse chez elle, pendue au téléphone pour avoir des nouvelles des défilés qu’elle a encouragés.

Avec AFP

Please follow and like us:
0
fb-share-icon10000
50
Pin Share20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook10k
Twitter
Visit Us
Follow Me
LINKEDIN
Share
INSTAGRAM0